MOUVEMENT 2019 : OUVERTURE 10/04!

17-04-2019

NOUVEAU : notre fiche de contrôle en ligne

 

ICI TOUT SUR LE MOUVEMENT EN INDRE ET LOIRE :
informations, guides, permanences...


 PETITION UNITAIRE  lire ici
Afin de vous aider nous publions 2 tutoriels d'autres départements (le logiciel est le même)
> Tutoriel 1 pour faire ses voeux
> Tutoriel 2 pour faire ses voeux

 

Vos collègues élus du SNUipp-FSU37 tiendront des permanences de 14h à 17h dans nos locaux de ST AVERTIN
Maison des syndicats 18 rue de l'Oiselet 37550 SAINT AVERTIN plan d'accès  - Pour nous suivre sur facebook

    LUNDI 15 AVRIL de 14h à 17h
MARDI 16 AVRIL de 14h à 17h     MERCREDI 17 AVRIL de 14h à 17h
JEUDI 18 AVRIL de 14h à 17h     VENDREDI 19 AVRIL de 14h à 17h
Merci de nous indiquer votre présence par mail page contact
Vous pourrez nous joindre au 02 47 61 82 91 ou page contact

Calendrier administratif et circulaire :
ouverture du serveur du mercredi 10 avril au dimanche  5 mai
Résultats : fin mai/début juin
La circulaire fixant les règles du mouvement 2019, ses annexes et la liste des postes vacants sont consultables sur le site de l'IA37 en suivant ce lien.
ATTENTION : CONSULTEZ UNIQUEMENT LE SITE DE L'IA37
IL PEUT Y AVOIR LA PUBLICATION DE NOUVELLES CIRCULAIRES OU DE CORRECTIFS.


 

> Informations Questions Réponses de l'IA37

- ATTENTION DIRECTION et écran 2, l'enseignant choisit les MUG qui l'intéressent. S'il n'est pas inscrit sur la liste d'aptitude Direction et choisit un MUG de direction, il occupera la direction.
- DIRECTION et phase 3
, l'enseignant ne choisit pas. S'il était affecté sur une direction alors qu'il ne s'en sent pas la capacité d'exercer cette mission, l'IEN étudiera la situation et validera une organisation.

-Les enseignants partant en stage CAPPEI ne sont pas considérés comme participants obligatoires et n'ont pas à renseigner l'écran 2.
Les enseignants actuellement stagiaires CAPPEI, qui sont sortants CAPPEI, et qui sont restés titulaires de leur poste, n'ont pas à renseigner l'écran 2. Ils ne sont pas considérés comme participants obligatoires.
-
TDTRS En application de la circulaire mouvement n° 71/2019 du 4    avril 2019, quatre points de majoration de barème sont attribués à l’enseignant qui exerce depuis au moins trois ans consécutifs à titre provisoire au 31 08 2019 sur une fraction du poste de titulaire de secteur s’il le demande en 1er vœu.
-Les enseignants sur des postes PARE
et dont le poste PARE ferme ont priorité sur tout poste d'adjoint dans l'école y compris les postes de réussite au cycle 2.

 

 


 

> 25 mars : TDTRS proposition de courrier à l'IA37 : lire ici

> 22 mars : courrier envoyé ce jour au MEN, des organisations syndicales SNUipp-FSU, SE-Unsa, CGT éduc’action, Sud éducation relatif à la dépose d’une alerte sociale concernant les modalités du mouvement intra départemental des professeurs des écoles pour la rentrée 2019. Lire ici

> 21 mars : bilan CTSD 21 mars par vos élu s SNUipp-FSU37


> voir ici la carte des zones géographiques pour l'écran 1
> voir ici la carte des zones géographiques larges pour l'écran 2

 

> CTSD MOUVEMENT DU 21 MARS

Le CTSD s'est terminé par un vote défavorable de vos élus SNUipp-FSU37 et des autres syndicats sur la circulaire du mouvement 2019.
Ces nouvelles procédures vont imposer des affectations d'office à des dizaines de collègues, retirer les prIorités à nos collègues TDTRS, supprimer la prise en compte des spécialisations en ASH et mettre en place un pré-mouvement académique, entraîner la disparition de la CAPD d'ajustement, geler des postes de PEMF... La mise au pas de notre profession est en marche : évaluation, pédagogie, carrière, formation initiale et continue... et l'exclusion des élus du personnel des CAPD (vos élus ne pourraient intervenir qu'après les résultats du mouvement sur des recours !). Ce que SARKOZI n'avait pas réussi, BLANQUER le fait en force ! Toutes et tous à Paris le 30 mars contre la loi BLANQUER !

 

> GROUPE DE TRAVAIL du 13 mars 2019

Un nouveau groupe de travail s'est tenu ce mercredi matin en présence de M l'Inspecteur d'Académie.
L'IA37 a proposé de fixer plus de postes à titre définitif à la première phase en ajoutant au moins 60 nouveaux postes de TD-TRS à titre définitif sous formes de postes constitués à 50% ou 75% de décharges de direction. Le complément de ces postes serait à définir après le phase principale. Cette mesure est entendable mais l'IA37 refuse de travailler sur une priorité pour maintenir les collègues TDTRS qui occupent actuellement ces compléments depuis de très nombreuses années pour certains ! De plus la réforme de la formation initiale avec des Licences 8 heures en classe et des M1 en 1/3 temps de classe va fortement toucher les postes de TDTRS en créant un vivier de remplacement à bas coût!

 

Phase ajustement : refus de l'IA37 de refaire des voeux. L'administration se baserait sur les voeux de l'écran 1.



Ecran 1 : pour les collègues qui ont obligation de participer ils devront faire les 40 voeux mais finalement sans obligation de faire un voeu géographique.

Ecran 2 : Les nominations d'office sont toujours à l'ordre du jour sans le respect des barèmes !

 

 L'IA37 suit une demande du SNUipp-FSU37 : les collègues en Quartier Politique de la Ville auront également droit à la majoration comme les collègues en REP et REP+.


Nous publierons les dates et lieux de
nos REUNIONS SPECIALES MOUVEMENT vers le 15 mars.

Le  SNUipp-FSU Orléans-Tours s'adresse à Mme la Rectrice et interviendra lors du CTA de mardi. Lire le courrier. Lire ici
Ouverture du serveur reportée au 1er avril !
Et ce n’est (malheureusement) pas un poisson !
APPEL A RASSEMBLEMENT MERCREDI 13 mars 14h30 devant l'IA37

APPEL A LA GREVE MARDI 19 mars et
MANIFESTATION NATIONALE le 30 mars



> GROUPE DE TRAVAIL du 5 mars 2019

Alors que les premiers groupes de travail laissaient envisager la possibilité de conserver globalement notre mouvement départemental et surtout de maintenir l’équité et la transparence, le groupe de travail de cet après-midi est un coup porté à la profession et à nos droits !

Le ministère reprend la main et veut imposer des mesures adaptées au second degré sans regarder les conséquences pour les enseignants.

  • Pour les collègues actuellement en poste à titre définitif en Indre-et-Loire, le mouvement sera pratiquement identique aux années précédentes.
    Les modifications : 40 vœux maximum au lieu de 30 ( le SNUipp-FSU demandait une augmentation du nombre de vœux) et des points pour rapprochement de conjoint, parents isolés et exercice en REP et REP+. Le SNUipp-FSU a demandé  l’élargissement de cette majoration pour les collègues en QPV (quartiers classés en politique de la ville) : le SE-UNSA et la CGT-éduc étaient d’accord mais opposition du SNUdi-FO.

 

  • Pour les collègues actuellement en poste à titre provisoire en Indre-et-Loire mais aussi les collègues sans poste, intégrés par permutations informatisées ; de retour d’un détachement, d’une mise en disponibilité, ou d’une mise à disposition ; de retour d’un poste adapté, d’un congé longue durée (CLD) ou d’un congé parental (CP) et pour les PES  2018-2019 : il faudra faire obligatoirement des vœux sur 2 écrans.
    > L’écran 1
    est le même que pour les collègues actuellement en poste à titre définitif, mais avec obligation de faire au moins un vœu géographique dans les 40 vœux.
    L’écran 2 sera obligatoire et nous devrions faire au moins un vœu large  :
    Un vœu large = choisir un « MUG » et le lier avec une zone géographique
    Un MUG « Mouvement Unité de Gestion » se compose d’une nature de support et d’une spécialité. Il existe 7 MUG définis au niveau national : directions de 2 à 7 classes, directions de 8 à 9 classes, directions de 10 à 13 classes, directions de 14 classes et plus, Enseignants, ASH et Remplacement. L’IA ne sait pas s’il peut créer des MUG plus précis.

Si on obtient un poste dans ce cadre, l’affectation est à titre définitif.

  • Si nous n’avons toujours pas de poste, le ministère a inventé une dernière « épreuve ».
    Le logiciel reprend notre vœu 1 de l’écran 1 et nous cherche un poste vacant dans tout le département en partant de notre voeu 1 jusqu'à vous trouver une affectation à titre provisoire !

    Ainsi par exemple, l’année dernière à l’issue de la phase principale du mouvement, il ne restait que 66 postes vacants pour 128 collègues sans poste dont 24 directions, 13 ASH et 29 adjoints, ZIL/BD dont 9 en tout sur Loches sud et Chinon Est. Avec ce système, ce seront les collègues toujours sans poste et ayant les barèmes les plus élevés qui auront les quelques postes les moins demandés au mouvement (Chinon est et Loches Sud et quelques postes de BD et ZIL). Donc avec ce nouveau dispositif, le logiciel aurait nommé les 29 collègues avec les plus gros barèmes sur les 29 postes les moins demandés du département. Les 100 autres collègues seraient nommés sur de nouveaux postes vacants libérés après cette phase de mouvement lors d'un phase d'ajustement. Où est l'équité et la transparence !!!

 

  • Pour compléter le tableau, le ministère veut :
  • Supprimer ou au moins limiter la phase d’ajustement : on ne pourra pas  faire  de voeux !
  • Revenir sur le mouvement des TDTRS en mettant des postes à titre définitif mais seulement sur ½ poste défini.
  • Imposer la direction en phase d’ajustement
  • Mettre des postes d’adjoints de SEGPA au mouvement de collègues du second degré

Et pour finir, l’IA nous a annoncé une dotation de seulement 15 PES pour l’Indre-et-Loire (104 cette année) avec pour conséquence la fermeture des postes de PEMF hors école d’application, le gel de postes vacants en école d’application et le non-remplacement d’un départ en retraite d’un directeur d’école d’application !

Tout cela est inacceptable, ce ministère a clairement la volonté de mettre au pas la profession en s’attaquant au mouvement
et en limitant le travail des CAPD puisqu'il est même question de ne plus vérifier l'ensemble du mouvement en instance paritaire.
Le Ministère cherche à supprimer le travail et l’expertise des élus en CAPD qui sont les garants de l’équité et de la transparence de la gestion de nos carrières.

Le passage en force de la loi Blanquer en est la preuve : lire ici !

APPEL A LA GREVE MARDI 19 mars et

 


MANIFESTATION NATIONALE le 30 mars

 

 

 

 


 

Rapide compte-rendu groupe de travail du 26 février 2019
Lors du second groupe de travail qui s'est tenu le 26 février sur le barème du mouvement 2019, l'IA a proposé d'importantes modifications suite aux interventions de vos élus SNUipp-FSU37.
Notamment sur la mesure principale qui posait problème : l'écran 2 qui imposait aux non-titulaires de faire un voeu sur le secteur  de Loches sud ou Chinon est. L'IA semble avoir entendu nos arguments puisque la nouvelle proposition neutralise de manière importante cet écran 2 en proposant des voeux sur de nombreuses zones. Lire la suite
Nous avons redemandé l'abandon de cet  écran ou sa neutralisation totale en permettant de faire un voeu sur tous les secteurs géographiques existants.
Pour les autres priorités, l'IA en a annulé certaines qui étaient déjà prises en compte dans notre mouvement et a limité les points pour d'autres. Nous avons demandé à nouveau la suspension de toutes ces mesures. En effet, le ministère demande l'application de priorités qui ont un fondement pour les permutations nationales ou pour les mutations dans le second degré sur une académie. Mais elles ne sont pas adaptables à l'échelle d'un département et en tout cas pas par une application en force et dans l'urgence.
Le SNUipp-FSU n'est pas opposé aux modifications des règles du mouvement (TDTRS, prise en compte des situations sociales et médicales...) mais il faut le faire en prenant le temps de bien le faire et en concertation avec la profession!
Nous attendons donc maintenant l'arbitrage de l'IA37 sur ces points mais aussi la circulaire entière pour relecture.
L'ouverture du serveur ne semble donc possible qu'après le 15 mars. Pour toutes ces raisons, nous retardons la publication de notre guide mais aussi la diffusion de nos dates de réunions pour le mouvement car nous sommes en incapacité de vous informer sérieusement pour faire votre mouvement!

PAS ENCORE ADHRENT-E ? DEMANDEZ NOTRE GUIDE !

Le mouvement en Indre et Loire ?
Une première réunion de travail s'est tenue avant les vacances de février (voir compte rendu ci-dessous). Une seconde réunion  se tiendra le mardi 26 mars pour des décisions définitives qui seront prises en CTSD début mars. La circulaire départementale ne sera publiée qu'après le CTSD.
Les réunions spéciales "Mouvement 37" du SNUipp-FSU37... Après le CTSD  de début mars.
Afin de vous informer au mieux, vos collègues élus du SNUipp-FSU37 ne pourront donc vous proposer les réunions qu'après le CTSD de début mars. En effet, les mesures annoncées lors de la première réunion avec l'IA ont été modifiées et nous poursuivons nos interventions pour maintenir un mouvement transparent et équitable.
Intervention unitaire : journée d'action nationale en préparation le  13 mars!
Les organisations syndicales nationales, SNUipp-FSU, SNUDI-FO, UNSEN-CGT Educ'Action, SE-UNSA, SUD-Education s'adressent au ministre de l'Education nationale pour obtenir la suspension de la mise en oeuvre des nouvelles modalités d'affectation des personnels du premier degré. lire ici
Les organisations syndicales se réuniront prochainement pour une journée d'actions dans les départements le 13 mars.


Compte-rendu groupe de travail CTSD à l'IA37 du 31/01
Le Ministère veut uniformiser les mouvements départementaux en les basant sur les barèmes des permutations pour changer de département. Lire ici
Il y a un cadrage par la note mobilité nationale, dont certaines modifications ont été dénoncées par les syndicats. Tous les DASEN ont été réunis au Ministère le 15 janvier pour imposer dans les départements de nouvelles règles. L’application informatique qui gère le mouvement va être modifiée au niveau national et imposera techniquement certains changements… À ce jour, la DSDEN ne dispose toujours pas de ces outils.
Le SNUipp-FSU n’est pas opposé aux changements, il l’a, d'ailleurs, démontré en faisant modifier ces dernières années le barème (retrait de l’échelon, prise en compte de nouvelles majorations, évolution des affectations des TRS …). Mais cela ne peut se faire que dans l’intérêt des personnels, dans l’équité et la transparence avec pour objectif plus d’affectations et qui répondent mieux aux vœux de chacun. Mais nous pouvons déjà dire qu’il y a des différences importantes entre la construction d’un barème inter et intradépartemental et que les modifications imposées vont profondément modifier les règles d’affectation .

Le barème du mouvement risque donc d’être bouleversé avec notamment comme changement le poids de l’AGS (Ancienneté Générale de service) qui serait minoré par de nouvelles majorations. Il n’y aurait également qu’une seule phase de mouvement. Il nous est impossible de prévoir les conséquences des choix ministériels sur le mouvement final.

L’un des gros problèmes soulevé lors du groupe de travail est le fait de vouloir imposer pour les collègues à titre provisoire cette année de faire un vœu géographique sur uniquement 2 vœux le Sud Lochois et l’Est Chinonais !!!
Nous avons exigé la suppression de cette mesure qui verrait une explosion des nominations d’office sur ces zones pour les collègues sans poste mais ayant les barèmes les plus élevés. Nous avons demandé le maintien de la phase d’ajustement.

En Indre-et-Loire, le barème était basé principalement sur l’AGS plus des majorations (carte scolaire, ASH, zone rurale)

  1. priorités figurent dans la nouvelle note mobilité ;
  • « l’expérience et le parcours professionnel » qui  s’appuient sur l’AGS, ce qui permet que l’ancienneté de services soit valorisée et prise en compte au même titre qu’une autre priorité.
  • « les mesures de carte scolaire » : cette majoration existe déjà dans le barème d’Indre-et-Loire.
  • « le renouvellement de la même demande chaque année, l’ancienneté de la demande » : cette majoration n’existe pas dans le barème d’Indre-et-Loire.
  • « le rapprochement de conjoint  pour raisons professionnelles » :   c’est la grande nouveauté. Elle pourrait prendre la forme de 8 points pour se rapprocher du lieu de travail de son conjoint si son travail est à plus de 45 km de l’affectation actuelle. C’est particulièrement cette mesure qui pourrait changer de manière importante les affectations et qui pose de nombreuses questions. Ainsi, par exemple, des collègues déjà « rapprochés » de leur conjoint ne pourraient avoir cette bonification et ne pourraient donc plus changer de poste au sein d’une commune comme Tours ou en zone rurale en raison du peu de postes disponibles.
  • « le rapprochement avec le détenteur de l'autorité parentale conjointe dans l'intérêt de l'enfant » : c’est une priorité nouvelle.
  • « la situation de handicap » cette majoration existe déjà dans le barème d’Indre-et-Loire.
  • «  l’exercice dans les quartiers urbains où se posent des problèmes sociaux et de sécurité particulièrement difficiles » : cette majoration n’existe pas dans le barème d’Indre-et-Loire.
  • « l’exercice  dans un territoire ou une zone rencontrant des difficultés particulières de recrutement » cette majoration existe dans le barème d’Indre-et-Loire pour des écoles en zone rurale.

 

En conclusion, nous sommes intervenus lors de ce groupe de travail pour questionner l’IA non sur sa proposition de barème, mais sur l’intérêt pour les collègues en terme d’amélioration du mouvement départemental. Réponse de l’IA purement administrative « mise en conformité de la circulaire départementale avec les directives du ministère ». Nous avons refusé de travailler sur les différentes propositions mais en avons dénoncé les conséquences.

Lire ici la déclaration intersyndicale nationale https://www.snuipp.fr/actualites/posts/haro-sur-le-mouvement

> OPERATION TRANSPARENCE 2

> OPERATION TRANSPARENCE 3

> GUIDE GEO

> GUIDE CODES I PROF

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.